Comment est-ce que le régime acido-basique vous maintient en forme ?

Publié le : 09/01/2019 08:06:16
Catégories : L'actualité Floress

« La vie est un éternel miracle d'équilibre »

Dans notre civilisation moderne, la tendance à l'acidification est générale. La malnutrition (mauvaise qualité des aliments et mauvaises habitudes alimentaires), la suralimentation, le stress, les pensées négatives, l'agressivité et les excès de toutes sortes favorisent cette acidification de l'organisme. 

L’hyperacidité de l'organisme est l'une des causes principales de la plupart des maladies métaboliques !

Notre santé dépend de l'aptitude de notre organisme à maintenir son équilibre acido-basique et il est intéressant de se pencher sur les aliments qui acidifient ou alcalinisent notre organisme.

Tout le monde connaît la sensation et le goût "piquant" de l'acidité et celui âcre et fade des produits alcalins. 

A notre époque, nous entendons toutes sortes de conseils sur l’alimentation et il est difficile de s’y retrouver,

Il semble que le fait d'avoir remplacé les végétaux que consommaient nos ancêtres avant l'agriculture (baies, feuillages, racines diverses) par des céréales raffinées et autres aliments transformés soit en cause dans l’apparition de l’acidose qui est une accumulation excessive dans l’organisme.

Les conséquences peuvent en être toute une série de troubles de la santé. En première ligne en cas de maladies, on trouve généralement les organes directement concernés par une acidose. Il s’agit de l’estomac, du pancréas, du duodénum, du foie, de la vésicule biliaire et de l’intestin.

Les différents symptômes :

Cela peut se manifester par des crises de gouttes, rhumatismes, arthrite, polyarthrite, arthrose, ostéoporose, aphtes, renvois acides (régurgitations), brûlures d'estomac, ulcères, calculs rénaux et vésicaux, problèmes de peau (boutons, eczéma, herpès), maux de tête et migraines, douleurs sciatiques, crampes musculaires, de la fatigue, un manque constant d'énergie, de la nervosité, de l'irritabilité, etc...

 Comment tester notre pH urinaire ?

Nous pouvons le tester à l’aide de bandelettes de papier spécial qui se colorent différemment lorsqu'elles entrent en contact avec des liquides acides ou basiques. Il suffit donc de les imbiber d'urine fraîche et de comparer la teinte à l'échelle de couleurs. Chez les personnes en bonne santé, le pH variera entre 5 et 7,5. La valeur idéale se situant entre 6,5 et 7,4.

Il est conseillé de tester la 2 ème urine du matin

Comment cela se passe-t-il dans notre organisme ?

Un excès d'acidification du sang étant totalement impossible, notre organisme dispose de "systèmes tampons" qui lui permettent de maintenir le pH du sang à sa valeur obligatoire, et pour cela, il va être obligé d'aller "piller" dans les autres organes pour y prendre les produits alcalinisants dont il a besoin. 

Lorsque le niveau de calcium dans le sang diminue de seulement 3% au-dessous du pH idéal, le corps puise dans les substances minérales alcalines présentes dans les réserves: os, cartilages, dents, etc…

On comprend donc qu’après des années d'excès d'acidité, la déminéralisation s'installe et que l’arthrose, l’ostéoporose ou des caries dentaires se manifestent, des troubles qui sont étroitement liés à l'acidification de l’organisme. 

Un excès d'acides entraîne toujours une déminéralisation et en rétablissant l'équilibre "acide-base", on peut freiner la progression d'une arthrose ou d'une ostéoporose. 

Les aliments basiques ou alcalins

Ces aliments sont riches en bases et ne contiennent pas ou que peu de substances acides. Leur transformation et utilisation par le corps ne sont pas non plus productrices d'acides, si bien que ces aliments ont des vertus alcalinisantes pour le terrain, quelles que soient les quantités ingérées. Cette vertu est valable pour tous, indépendamment des capacités métaboliques de chacun. Ce sont ces aliments qui doivent être consommés avant tout par les personnes acidifiées. Bien sûr, accompagnés par des quantités bien mesurées, mais indispensables, d'aliments acidifiants.

Liste des aliments alcalinisants

  • les pommes-de-terre
  • les légumes verts, crus ou cuits : salade, laitue, haricots verts, choux,...
  • les légumes colorés : carottes, betterave, etc.. (sauf tomate)
  • le lait, le lait en poudre, le séré bien égoutté, la crème
  • la banane
  • l'amande, la noix de Brésil
  • la châtaigne
  • les fruits secs (sauf abricot)
  • l'eau minérale alcaline
  • boissons à la purée d'amande

Bien que la pomme-de-terre soit connue et utilisée surtout pour son action antiacide au niveau de l'estomac, lors d'acidité stomacale, de gastrite ou d'ulcère, ses vertus alcalinisantes ne s'arrêtent pas là et s’étendent à l’organisme entier. Riche en amidon, elle remplace avantageusement les céréales, sans présenter le caractère acidifiant de ces dernières. La pomme-de-terre est donc un excellent aliment pour les personnes souffrant d'acidité et figurera régulièrement aux repas.

Les légumes verts ou colorés font partie des aliments les plus riches en minéraux.

À l'exception des tomates, ils sont fortement basiques. Une consommation généreuse de légumes colorés, crus ou cuits, est l'un des meilleurs moyens de lutter contre l'acidification du terrain.

L'amande figure comme exception parmi les oléagineux. Elle est la seule à être franchement alcalinisante alors que tous les autres sont acides, surtout les noix. Les amandes peuvent également se consommer sous forme de purée.

Les fruits secs tels que les raisins et les pruneaux sont plutôt alcalins. Les autres tel qu'abricot, pommes, pêches, etc. sont généralement acides car ils ont été séchés avant maturité compète. Tous les fruits secs traités au soufre, de par le caractère acide de ce dernier, sont évidemment acidifiants.


Parmi tous les fruits frais, la banane est le seul fruit alcalin ; elle reste alcalinisante quelle que soit la quantité consommée. Les melons et les poires le sont aussi, mais dans une moindre mesure.

Les châtaignes ont aussi un effet alcalinisant. En tant que farineux, elles peuvent remplacer la pomme-de-terre (choux rouge aux châtaignes, par exemple) ou être utilisées en dessert (attention au sucre !)

 Liste des aliments acidifiants

Les aliments riches en protéines sont acidifiants.

  • la viande, la volaille, la charcuterie, les extraits de viande, le poisson
  • le fromage (les formages forts sont plus acides que les doux)
  • les corps gras animaux
  • les huiles végétales, surtout l'arachide et les huiles durcies ou raffinées
  • les céréales, complètes ou non, avoine, ... surtout le millet
  • le pain, les pâtes, les flocons et aliments à base de céréales
  • les légumineuses : arachide, soja, haricot blanc, fève, etc.
  • le sucre raffiné et blanc
  • les sucreries : sirop, pâtisseries, chocolat, bonbons, confiture, fruits confis, etc.
  • les fruits oléagineux : noix, noisette, etc ..(sauf l'amande)
  • le café, le thé, le cacao, le vin
  • les sodas

Acides et bases: un échange intense

Le métabolisme dans son ensemble, à savoir la dégradation, la constitution et la transformation des substances fournies comme les aliments, les médicaments, etc. se fait dans les cellules. Si les cellules travaillent bien, les déchets métaboliques sont éliminés et transportés par les poumons, la peau, les reins, l’intestin et le foie. Il faut un certain pH pour que les cellules, ou plutôt les petits travailleurs dans les cellules, à savoir les enzymes, puissent effectuer leur travail correctement.

L'apport d'acides par les aliments et la production d'acides par le fonctionnement organique, sont inévitables. Il est donc normal pour l'organisme d'avoir à traiter avec des acides. Mais, alors que certaines personnes se trouvent bien armées pour faire face aux acides, d'autres le sont beaucoup moins.

En résumé, le rapport entre bases et acides est primordial pour toutes les fonctions de notre corps. Car bases et acides se régulent les uns par rapport aux autres et se neutralisent. C'est pour cela qu'on parle d'équilibre acido-basique.

Les sels minéraux basiques peuvent nous aider

Il est possible également de s’aider avec les comprimés d’Alcabase qui sont  composés de sels minéraux basiques naturels, qui vont nettoyer le corps et l’épurer de ses toxines. En rééquilibrant le pH, ALCABASE va permettre une récupération ainsi qu’un nettoyage accéléré du corps.

Les mesures thérapeutiques contre une acidose sont simples et chacun peut les saisir: une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante en sont la clé.

En veillant à ces deux éléments, on a de bonnes chances de compenser des excès temporaires d’acides naturellement et de prévenir des troubles sérieux.

« Manger est un besoin, bien manger est un art »

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)